LIVRAISON EN SUISSE UNIQUEMENT

Types

Types de thés
La différence entre les thés blancs, verts, oolongs et noirs est déterminée par la transformation des feuilles ainsi que le choix du théier. A l’image du vien ou du fromage, chaque thé a son propre mode de fabrication et d’affinage avant d’arriver dans notre tasse sous la forme du produit fini que nous conaissons.
 
Thé Blanc
Récolté à la main durant quelques jours au printemps, le thé blanc est fabriqué avec de jeunes feuilles cueillies avec les bourgeons. C’est le plus rare et le moins transformé. Il est considéré comme le plus sain des thés de part sa faible transformation. Il est connu pour son taux élevé d’anti-oxydant (plus que le thé vert) et sa faible teneur en caféine et ses propriétés anti-stress. Le thé blanc est le plus délicat des thés, il est apprécié pour sa subtilité, sa complexité et sa douceur naturelle. Infusé correctement à basse température et peu de temps, la teneur en caféine est peu élevée.
 
Thé Vert
Récolté pour la plupart au printemps, les thés verts sont flétris puis roulés pour en extraire les sucs. On les chauffe ensuite pour stopper l’oxydation puis ils sont séchés. Ce type de thé est très populaire en Chine et au Japon. On lui confère de nombreuses propriétés thérapeutiques. Il est riche en tanins, polyphénols, vitamines et antioxydants. Le thé vert a un goût rafraîchissant, fleuri ou légèrement âpre et vivifiant. Il s’infuse à basse température (env. 70°) afin d’éviter que les substances amères ne se détachent.
 
Thé Oolong
Contrairement aux thés verts ou blancs, il est récolté relativement tard dans l’année afin que les feuilles atteignent la taille désirée. On cueille généralement 3 à 5 feuilles et parfois même les tiges. Le Oolong est un thé à oxydation incomplète entre les thés verts et les noirs entièrement oxydés. Avec ses saveurs délicates et hors du commun, il est un thé sans amertume. Il est faible en théine et s’avère être un thé parfait pour le soir car il contient des principes actifs agissant comme anxiotytiques naturels et légers sédatifs.
 
Thé Noir
Il est le plus connu à travers le monde. Dépendant des régions, il est récolté deux à trois fois par année. C’est un thé complétement oxydé, dans le monde asiatique on le nomme thé rouge. Les thés de meilleure qualité sont faits de feuilles entières alors que la plupart sont composés de feuilles coupées ou brisées. En occident le thé noir est souvent parfumé. Il se marie très bien à la rose, au lotus ou encore à la bergamote (Earl Grey). Il se prépare à plus haute température que le thé vert (95°) et le temps d’infusion varie selon les goûts, la quantité de thé et le volume d’eau. Parfois astringeant, il est fréquemment additionné de lait et de sucre.
 
Pu Ehr
Ce thé est fabriqué à partir de variétés de théiers à grandes feuilles. Il subit une première oxydation plus ou moins intense. Les feuilles sont ensuite pressées en galettes ou briques. Le thé subit alors durant un longue période de vieillissement une fermentation produite par des champignons, bactéries et levures. Le Pu Ehr peut être conservé durant plusieurs années voir décennies. Plus il vieillit plus son goût terreux développé sous l’effet de micro-organismes comme les levures se bonifie et évolue vers un bouquet plus harmonieux. Il est considéré en Chine comme une boisson médicinale traditionnellement reccomandée pour aider la digestion, réduire le taux de cholestérol et le niveau de lipides.